La séparation à la maternité facteur de stress pour le bébé

PMI - La séparation à la maternité facteur de stress pour le bébé

La séparation à la maternité facteur de stress pour le bébé

Selon une étude de l’American Academy of Pediatrics publiée dans la revue scientifique Biological Psychiatry, la séparation du bébé et de sa mère dès la naissance engendrerait un certain stress chez le nourrisson.

Publié le : mardi 8 novembre 2011 à 17h54

Les maternités montrées du doigt ?

"Pratiquée" dans la plupart des maternités à travers le monde, la séparation post-natale a été remise en cause ce mois-ci par une équipe de recherche américaine.

Depuis très longtemps cette séparation était montrée du doigt, l'étude américaine publiée dans la revue Biological Psychiatry vient apporter une preuve scientifique supplémentaire pour les opposants à cette pratique.

Dans leur étude, les chercheurs de l'American Academy of Pediatrics ont ainsi analysé les pouls de plusieurs nourrissons, deux jours après leur naissance. Le constat tant attendu a ainsi été scientifiquement observé. Les bébés séparés de leurs mères s'avèrent plus stressés que les autres.

Pour le rédacteur en chef de la revue, le docteur John Krystal, interrogé par le site (anglophone) spécialisé Bioscholar : "ce papier accentue l'impact profond de la séparation maternelle sur le bébé. Nous savions que c'était stressant, mais l'étude actuelle suggère que c'est un stress physiologique important pour le bébé".

Bien qu'abandonnée dans de plus en plus de maternité, cette séparation s'avère parfois nécessaire, notamment dans certaines naissances à risque , après césarienne ou en cas de naissance prématurée par exemple.