Menu Search

Accouchement et orgasme, une réaction tabou et pourtant possible

Article publié le 12/06/2013 à 16:26

Le plaisir féminin pendant l’accouchement ne serait pas un mythe ! Une récente étude menée en France montre que 3 femmes sur mille éprouveraient au cours de l’accouchement un plaisir sexuel, voire un orgasme.

Accouchement et orgasme, une réaction tabou et pourtant possible

Du plaisir dans 0,3 % des accouchements

Les résultats de l’étude ont été publiés il y a quelques jours dans l’édition en ligne du magazine Sexologie. Relayés par Le Figaro, Métro ou Francetvinfo, ils montrent que « la jouissance obstétricale existe ». « Elle a été déclarée par la mère dans plus de 0,3 % des accouchements », précise Thierry Postel, psychologue clinicien et sexologue, à l’origine de l’enquête.

Dans 868 cas (sur 206 000), la sage-femme « a pensé avec certitude être témoin d’une manifestation de plaisir physique durant l’accouchement, sans en avoir la confirmation par une confidence de la parturiente ».

Seulement 9 femmes ont affirmé avoir ressenti du plaisir et ont accepté de témoigner une fois contactées.

Quand il était constaté par les sages-femmes, le plaisir physique semblait très intense puisqu’elles l’ont placé à hauteur de 7,8 sur une échelle de 10. Sur les 9 femmes qui ont été contactées, 7 n’ont pas subi d’anesthésie péridurale et les 2 autres ont accouché sous péridurale « inefficace ».

Une enquête auprès des sages-femmes

L’étude a été lancée par le psychologue clinicien et sexologue Thierry Postel, qui a voulu savoir si oui ou non, ce mythe de la jouissance obstétricale se vérifiait. Il a adressé un questionnaire à 956 sages-femmes parmi lesquelles 109 ont répondu. En tout, l’étude a porté sur 206 000 accouchements assistés ou suivis.

Source image : Flickr (peter mackinnon/CC-by-nd)