Menu Search

Valérie Trierweiler en visite aux enfants placés d’Angers

Article publié le 06/06/2013 à 10:21

Le 4 juin dans l’après-midi, Valérie Trierweiler a rendu une visite-surprise aux enfants du Village Saint-Exupéry à Angers. Cette visite est en lien direct avec le colloque sur les problèmes de maltraitance prévu la semaine prochaine.

Valérie Trierweiler en visite aux enfants placés d’Angers

Une visite restée surprise

Le 4 juin, le village Saint-Exupéry, qui accueille les enfants placés suite à des décisions de justice, a reçu la visite de la première dame de France, Valérie Trierweiler. Le but pour la compagne de François Hollande était de mieux se rendre compte des conditions d’accueil et des structures existantes pour lutter contre l’enfance en danger.

Souvent cité comme exemple en ce qui concerne la prise en charge de l’enfance maltraitée, le foyer est un établissement public rattaché à la Direction du Développement de la Solidarité (DDSS), service du conseil général de Maine-et-Loire.

Il peut accueillir 107 enfants jusqu’à 14 ans. Cet accueil, qui a lieu tout au long de l’année et 24 heures sur 24, est possible grâce aux 170 professionnels éducatifs, administratifs et logistiques que la femme du président a rencontrés.

La venue de Valérie Trierweiler, accompagnée par le sénateur André Vallini et par Christophe Béchu, président du conseil général du Maine-et-Loire, est restée secrète. Les enfants ont été mis au courant au dernier moment et la police a repoussé les quelques opposants au mariage pour tous ayant eût vent de cette visite.

Un colloque national sur les problèmes de maltraitance

Le vendredi 14 juin 2013, un colloque sur les problèmes de maltraitance se tiendra au Sénat et c’est la première dame de France qui le présidera. André Vallini explique avoir « sollicité Valérie Trierweiler », car elle « s’implique beaucoup dans toutes les causes relatives à l’enfance vulnérable ».

Cette dernière aurait tout de suite accepté de présider l’événement. Le but de ce colloque organisé en partie par André Vallini est de faire en sorte que le gouvernement reconnaisse l’enfance maltraitée comme grande cause nationale en 2014.

Les multiples affaires de pédophilie, les bébés congelés, ou les nouveau-nés retrouvés dans des sacs-poubelle, les enfants battus ou sous-alimentés sont les raisons de ce colloque. Selon certaines estimations, aujourd’hui, en France, 2 enfants mourraient chaque jour de violences.

Ces violences sont souvent source de problèmes de santé physique et mentale à l’âge adulte et rendent les relations sociales et affectives de ces victimes difficiles. Les organisateurs de ce colloque souhaitent par la suite des mesures concrètes de la part du gouvernement.

Source image : Flickr (Jackolan1/CC-by-sa)

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Tenez vous informé de la protection que vous offre la Protection Maternelle Infantile et des initiatives locales prises par votre centre PMI dans cette rubrique Actus.

Publicité