Menu Search

Une analyse du sang pour déterminer le sexe du bébé

Article publié le 05/01/2012 à 17:34

Mis au point par des chercheurs sud-coréens, un test sanguin pourrait suffire à déterminer le sexe du bébé durant le premier trimestre de grossesse. Deux enzymes présentes dans le sang de la mère permettraient cette différenciation.

Une analyse du sang pour déterminer le sexe du bébé

Une détermination possible dès le 1er trimestre de grossesse

Alors que les organes génitaux de l'enfant ne se forment pas avant le deuxième trimestre de grossesse, des chercheurs prévoient une détermination du sexe dès le 1er trimestre.

Comment est-ce possible ? D'après une équipe de recherche sud-coréenne, dirigée par le professeur Yun Mee Ryu de l'École de médecine de l'Université KwanDong (Séoul), deux enzymes (DYS14 et GAPDH pour les puristes) présentes dans le sang maternelle suffiraient à cette détermination.

Forts de cette découverte, les chercheurs ont donc mis au point un test sanguin adéquat.

L'étude publiée dans une revue scientifique

Déjà utilisés officieusement dans de nombreuses cliniques pour déterminer notamment les potentielles anomalies génétiques du futur enfant, ces tests sanguins pourraient donc se voir enfin valider scientifiquement.

Pour Gerald Weissmann éditeur de la revue mensuelle de la "Federation of American Societies for Experimental Biology" (FASEB), dans laquelle a été publiée l'étude (revue de janvier), il s'agit là de résultats très prometteurs, ouvrant la voie à de grandes avancées scientifiques et médicales.

"À l'heure actuelle, les parents reçoivent parfois des informations erronées au sujet du sexe de leur enfant à naître ; ce test devrait s'avérer utile pour résoudre toutes les incertitudes entourant les observations actuelles à partir de l'échographie" précise d'ailleurs l'éditeur.

Le détail de l'étude est disponible en version anglaise dans "The FASEB Journal" de janvier.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité