Menu Search

Un iPad pour voir son bébé à la maternité

Article publié le 12/04/2013 à 11:08

Depuis son lancement, l’iPad et surtout son utilisation ont bien évolué. Aujourd’hui, il est même utilisé en hôpital pour permettre aux jeunes mamans de voir leur nouveau-né à la maternité.

Un iPad pour voir son bébé à la maternité

Des iPad à l’hôpital

Dans la clinique privée Cedars-Sinai à Los Angeles, le personnel soignant a décidé d’utiliser les nouvelles technologies pour faciliter la communication entre les jeunes mamans et les nouveau-nés.

Le but de ce test est de rassurer et de réduire le stress chez les jeunes mamans ayant eu des complications pendant ou après l’accouchement.

Ainsi, les femmes ayant subi une césarienne et devant être gardées en observation plusieurs jours pendant que l’enfant est placé en couveuse peuvent désormais garder un œil sur leur bébé, le tout sans bouger.

Un projet plutôt cher

Le principe de ce programme est simple. La mère et l’enfant disposent d’un iPad et d’une connexion sécurisée via le dispositif Babytime qui permet à la mère d’observer son enfant à hauteur de 2 fois par jour.

Grâce à ce dispositif, le personnel médical peut aussi informer les jeunes mères de tout ce qui concerne leur enfant.

Néanmoins, petite ombre au tableau, ce projet reste assez coûteux, c’est d’ailleurs pourquoi ce test est réalisé dans cette clinique et non dans un hôpital public. De fait, en plus de l’achat du matériel, du personnel est aussi nécessaire pour tenir l’iPad près de l’enfant.

La clinique Cedars-Sinai n’en est pas à sa première utilisation des nouvelles technologies. Depuis quelques années, les médecins et les infirmières sont tous équipés d’un iPhone pour faciliter la communication.Une application spéciale a même été conçue pour permettre au personnel de recevoir en temps réel les résultats des patients.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité