Menu Search

Suède : le gouvernement veut recadrer la promotion du lait artificiel

Article publié le 12/11/2012 à 17:12

Totalement convaincu des bienfaits de l'allaitement maternel, le gouvernement suédois souhaite recadrer les formes de promotion du lait artificiel. Les pubs pour ce type de produit pourraient n'être publiées que dans les revues spécialisées ou scientifiques.

Suède : le gouvernement veut recadrer la promotion du lait artificiel

Un gouvernement pro-allaitement maternel

Objet de nombreux débats, l'allaitement du nourrisson fait également l'objet de nombreuses études, visant chacune à identifier quels sont les bienfaits, avantages et conséquences de l'allaitement maternel naturel et du lait en poudre artificiel.

Pour les autorités et organismes internationaux tels que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Unicef ou encore l'Union européenne (UE), l'allaitement maternel est largement recommandé, et de manière exclusive même, pendant les 6 premiers mois du bébé.

Dans la même ligne de conduite, la Suède souhaite développer davantage l'allaitement maternel pourtant déjà utilisé par 90 % de Suédoises. Appliquant une directive européenne de 2006, le gouvernement souhaite ainsi voter une loi très restrictive quant à la promotion de lait artificiel.

Il ne s'agit pas là d'un texte très étonnant de la part des autorités suédoises.

Comme le rappelle le site d'informations The Local, depuis une trentaine d'années, l'administration suédoise de la protection des consommateurs (Konsumentverket) et l'Industrie des aliments pour bébés se sont mises d'accord pour limiter la « commercialisation active » des préparations pour nourrissons.

Une publicité limitée

Afin de renforcer cet accord vieillissant, le projet de loi proposerait plusieurs mesures réglementant la promotion du lait artificiel.

En premier lieu, le ministère des Affaires rurales souhaite limiter la publicité de ces produits aux seules revues scientifiques ou spécialisées sur les soins de l'enfant.

Le « packaging » serait également visé par une interdiction totale d'afficher une image de bébé sur les boites d'emballage. Plus encore, les fabricants seraient tenus d'y indiquer le processus de préparation du produit.

Autre élément évoqué, la comparaison promotionnelle avec l'allaitement maternel, indiquant tel ou tel bénéfice pour la santé de l'enfant, pourrait également être exclue.

Enfin, l'offre et la distribution d'échantillons gratuits pourraient être interdites.

Le gouvernement suédois espère voir les premiers éléments de cette loi entrer en vigueur dès l'été 2013.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Suivez les événements départementaux ou locaux qu'organisent régulièrement les centres de la Protection Maternelle Infantile, comme les réunions de sensibilisation ou d'information sur la protection sanitaire.

Publicité