Menu Search

Protection de l'enfance : constat amer de la Défenseure des enfants

Article publié le 26/04/2011 à 16:33

Dans son rapport annuel d'activité, la Défenseure des enfants, Dominique Versini, fustige les décisions adoptées par l'État en la matière, ainsi que l'absence de mesures concrètes dans une situation grave. D'après son rapport, 2 millions d'enfants sont pauvres.

Protection de l'enfance : constat amer de la Défenseure des enfants

Un dernier rapport

Chaque année la Défenseure des enfants remet sont bilan d'activité. Dans son dernier bilan, Dominique Versini fait le point sur l'ensemble de son exercice de 2006 à aujourd'hui. Le 1er mai "sa fonction", au même titre que la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE), le médiateur de la République, et la Commission nationale de la déontologie de la sécurité (CNDS) disparaitra au profit d'un nouveau poste multi-fonctions, le Défenseur des droits.

Un bilan des plus amers

Le rapport intitulé "Précarité et protection des droits de l’enfant" n'est pas des plus tendre avec l'État malgré quelques avancées reconnus, le manque de mesures effectives au profit d'une politique "restrictive dans les domaines régaliens" est ainsi largement dénoncé. Un élément parmi tant d'autres dans les "reculs et les insuffisances  au regard de la Convention internationale des droits de l'enfant" (CIDE),  une convention internationale portée par les nations Unies et signé par la France en 1990.

Pour la Défenseure des enfants, les actions entreprises sont ainsi insuffisantes voire même rédhibitoire alors que le contexte actuel est des plus sombres.En effet, près de 2 millions d'enfants vivent  actuellement en dessous du seuil de pauvreté (foyers avec moins de 950 euros par mois) voire largement en dessous, la moitié de ces familles vivant avec moins de 773 euros par mois. Près de 600 000 enfants étant, de plus mal logés.

Dominique Versini dénonce également la mauvaise prise en charge du handicap, "la scolarité des enfants handicapés reste un parcours du combattant dans le milieu scolaire ordinaire ou dans les structures adaptées".

Un attentisme étatique

Dans son rapport, Mme Versini dénonce une non prise en compte des comptes rendus bilans et rapports des années passées. En dépit de son objectif de son "objectif de réduction de la pauvreté d'ici 2012", "aucune suite n'a été donnée", à propos de "la précarité et les atteintes aux droits des enfants" présentée en 2009.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

La Protection Maternelle Infantile est un dispositif essentiel pour les familles, c'est pourquoi AlloPMI vous informe de l'évolution de la protection qu'elle offre.

Publicité