Menu Search

Prévention : des distributeurs de test de grossesse dans les pubs anglais

Article publié le 24/01/2014 à 14:31

Pour lutter contre les troubles causés par l’alcoolisation fœtale (TCAF), une association anglaise propose l’installation de tests de grossesse dans les pubs. La consommation d’alcool chez les femmes enceintes peut causer de lourdes répercussions chez l’enfant.

Prévention : des distributeurs de test de grossesse dans les pubs anglais

Des tests de grossesse pour lutter contre les TCAF

Au Royaume-Uni, l’association FASD Network, composée d’environ 270 familles et de plusieurs centaines de professionnels, propose la mise en place de distributeurs de tests de grossesse dans les toilettes des pubs anglais.

L’idée, loin d’être anodine, part du constat que de nombreuses femmes ignorant qu’elles sont enceintes continuent à boire de l’alcool en quantités dangereuses pour leur enfant.

L’objectif de ce projet est double : faciliter l’accès aux tests de grossesse et lutter contre les troubles causés par l’alcoolisation fœtale (TCAF).

À terme, l’association souhaiterait voir ces distributeurs implantés un peu partout, « dans les centres commerciaux, les salles de sport, les stations-service, les lycées, les facs et partout où une femme peut discrètement acheter un test ».

Un projet inspiré des États-Unis

Fondatrice du réseau FASD Network, Maria Catterick explique s’être inspirée des États-Unis où, depuis 2012, des distributeurs de tests de grossesse ont été mis en place un peu partout. Pour l’Angleterre, le projet devrait démarrer à l’été 2014 dans la ville de Stockton-on-Tees.

Le handicap mental lié à l’alcool pendant la grossesse

Selon l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), la consommation d’alcool pendant la grossesse entraînerait des TCAF sur 1 % des naissances dans les pays occidentaux.

L’INPES précise aussi que la consommation d’alcool est la première cause de handicap mental non génétique. L’idée de FASD Network est donc un bon début.

Pour le professeur Dominique Luton, chef de service de gynécologie obstétrique à l’hôpital Bichat à Paris « tout ce qui va dans le sens de prévenir le grand public sur les risques de l’alcoolisation fœtale est une bonne initiative ».

(Image : Flickr - Arenamontanus/CC-by-sa-2.0)

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité