Menu Search

Moins de vaccins pour les nourrissons en 2013

Article publié le 18/04/2013 à 11:54

Mardi, le ministère de la Santé a dévoilé le nouveau calendrier vaccinal. Ce dernier a été modifié pour être simplifié et allégé. Les modifications réalisées devraient permettre d’améliorer la protection vaccinale.

Moins de vaccins pour les nourrissons en 2013

Un calendrier vaccinal simplifié pour une plus grande protection

Dans le but d’obtenir un calendrier vaccinal allégé et « de concourir à une meilleure adhésion aux schémas vaccinaux et d’améliorer la protection vaccinale individuelle et collective », le ministère de la Santé a décidé de le simplifier.

L’édition 2013 s’inspire de pays comme la Suède, la Finlande, l’Italie ou encore le Danemark et propose des dates de rendez-vous plus faciles à retenir et moins nombreuses.

Selon le professeur Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations au sein du haut conseil de la santé publique (HCSP), « personne n’arrive à savoir de quand date son dernier rappel », c’est pourquoi il serait préférable de passer « à une logique de rendez-vous vaccinaux à âge fixe ».

Pour faciliter la mise en place de ce nouveau calendrier vaccinal, les médecins se trouvent en possession de calendriers de transition. Par ailleurs, la semaine de la vaccination aura lieu du 20 au 27 avril prochains.

Des modifications pour les nourrissons et les adultes

Certains changements sont à noter pour la vaccination des nourrissons et des adultes. Par exemple, pour les plus petits les rappels de l’hépatite B et contre les infections invasives à pneumocoque ont été avancés à 11 mois.

L’âge de la première injection du vaccin ROR pour tous les enfants est désormais fixé à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois.

En ce qui concerne les adultes, les rappels contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite se feront désormais à âge fixes : 25, 45 et 65. Ensuite, il est recommandé de faire un rappel tous les 10 ans.

Pour la coqueluche, le rappel est recommandé à l’âge de 25 ans, permettant ainsi « d’assurer la protection des petits nourrissons » en vaccinant « les jeunes en âge d’être parents ou futurs parents ».

Source image : Flickr (Tom & Katrien/CC-by-sa)

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Tenez vous informé de la protection que vous offre la Protection Maternelle Infantile et des initiatives locales prises par votre centre PMI dans cette rubrique Actus.

Publicité