Menu Search

Maternité de Vire : l’ARS prononce la non-réouverture

Article publié le 01/02/2013 à 18:58

L’ARS a annoncé que la maternité de Vire, dans le Calvados, ne rouvrirait pas ses portes faute de médecin. Le collectif de soutien « Touche pas à ma santé, à mon hosto » a décidé d’occuper les locaux.

Maternité de Vire : l’ARS prononce la non-réouverture

Aucune réouverture pour la maternité de Vire

Le 29 janvier dernier, l’agence régionale de santé (ARS) a annoncé que la maternité de Vire ne pourrait pas rouvrir ses portes. Depuis l’été dernier, l’établissement ne pouvait plus effectuer d’accouchements.

Selon le journal « l’Humanité », l’établissement deviendrait un centre périnatal de proximité, ainsi, les femmes pourront être suivies pendant leur grossesse à Vire, mais « les accouchements auront lieu dans les maternités voisines ».

Pierre-Jean Lancry, directeur de l’ARS, a expliqué cette décision au journal télévisé de France 3. Selon lui, la décision a été « très difficile à prendre », mais étant donné « la grande instabilité » et « la fragilité de l’équipe médicale », il était impossible de rouvrir le bâtiment.

Il explique aussi comprendre « tout à fait le sentiment de la population viroise », mais rappelle qu’il est responsable de « la sécurité de la santé dans la région ».

Le collectif n’accepte pas la décision

Pour les défenseurs de la maternité, cette décision reste inacceptable. D’autant plus que les éléments précédents laissaient transparaitre une possible réouverture.

Pour la CGT, cette décision s’apparente à un « coup monté ». « L’argument de la non-sécurité ne tient pas : dans une maternité de niveau 1, la sécurité est organisée et conforme aux règles en vigueur », estime le syndicat.

Occupant les locaux depuis la décision de l’ARS, « en prenant la précaution de ne pas gêner les soins », le collectif de défense de la maternité « Touche pas à ma santé, à mon hosto » demande de nouvelles négociations.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité