Menu Search

Les antibiotiques potentiellement dangereux pour les enfants

Article publié le 02/09/2011 à 16:14

Une récente étude américaine a démontré qu'une utilisation trop prononcé d'antibiotiques chez les enfants favorisait l'apparition de l’apparition de maladies chroniques. Détruisant la flore intestinale ces abus seraient sources d'obésité, d'asthme voire de diabète.

Les antibiotiques potentiellement dangereux pour les enfants

Les antibiotiques responsables de maladies chroniques.

Depuis quelques années l'abus de traitements antibiotique est très largement dénoncé par l'ensemble des professionnels médicaux. Une étude américaine, publiée la semaine dernière dans la revue Nature, jette une nouvelle fois l'opprobre sur les abus de ce type de traitements.

Selon le responsable de l'étude , le professeur Martin Blaser de l'université de New-York, "un enfant vivant dans un pays développé a reçu, en moyenne, 10 à 20 cures d’antibiotiques avant ses 18 ans". Les conséquences peuvent être grave.

Chez l'adulte comme chez l'enfant, les antibiotiques à répétitions peuvent très fortement dégrader la flore intestinale. Si ces médicaments s'attaquent aux bactéries non désirables  ils peuvent également s'attaquer à certaines bactéries dites utiles, et naturellement présentes dans le système digestif humain.

En bref, l'automatisation du recours aux antibiotiques chez l'enfant favorise l'apparition de troubles digestifs tels que les allergies  ( augmentant les risques d'asthme et de rhume des foins) ou les reflux gastro-oesophagien. Plus encore, en modifiant la flore intestinale dès le plus jeune âge, l'obésité et les cancers colorectaux sont largement favorisés, comme le confirme le Professeur Patrick Berche, microbiologiste à l'hôpital Necker à Paris : "Il devient de plus en plus évident que la flore intestinale joue un rôle capital comme moteur de certaines maladies telles l'obésité ou les cancers colorectaux". D'après l'étude, l'abus d'antibiotique pourrait également être source de diabète de type 1.

Une chose est sure, si les antibiotiques font office parfois de dernier recours,ils ne sont vraiment pas automatiques. Parfois mieux vaut donc privilégié un traitement peut être plus long, mais plus sain. Comme le rappelle la campagne de sensibilisation en place depuis quelques années déjà, "les antibiotiques, c'est pas automatique".

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

L'actualité des centres de Protection Maternelle Infantile est relayée dans ces pages : mesure de protection sanitaire des familles, événements locaux animés par les PMI, etc.

Publicité