Menu Search

Fermeture de maternités : la Basse-Normandie vote contre le PRS

Article publié le 29/10/2012 à 19:03

Craignant de nouvelles fermetures de maternités dans la région, le conseil régional de Basse-Normandie a voté à la majorité contre le Projet régional de santé (PRS). Cet avis négatif n'a pour l'instant qu'une valeur consultative.

Fermeture de maternités : la Basse-Normandie vote contre le PRS

Des fermetures de maternité à la pelle

Créés en 2009 , les projets régionaux de santé (PRS) permettent de définir, tous les 5 ans, les grandes orientations des agences régionales de santé (ARS). Définies par l'État, ces PRS sont soumises à la consultation des conseils régionaux.

Ce jeudi 25 octobre 2012, le Conseil régional de Basse-Normandie a ainsi voté majoritairement contre le PRS le concernant.

Pour le Conseil général, le PRS tel qu'il a été présenté induirait « la suppression des autorisations d'activité pour les maternités réalisant moins de 500 accouchements par an », soit près de 2 maternités sur 5 pour le département du Calvados.

Alain Tourret, député du Calvados, parle dans un communiqué daté du 29 octobre d'un projet « inacceptable en l'état » estimant que ce dernier « amènerait un démantèlement des services de santé de proximité ».

Au cœur des débats actuels, la répartition des soins et notamment des maternités reste un sujet sensible pour le département. À la suite d'un accident survenu en juillet, la maternité de Vire est sur le coup d'un ultimatum : la direction a jusqu'au 17 janvier pour embaucher deux gynécologues-obstétriciens faute de quoi le service fermera définitivement ses portes.

Jouissant d'un soutien majoritaire de la population, la maternité de Vire apparait dans la région comme un emblème de lutte contre la désertification médicale.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité