Menu Search

Faute de personnel, la maternité de Vire sera fermée pour 4 mois

Article publié le 10/07/2012 à 18:16

L'Agence régionale de santé (ARS) de Basse-Normandie a suspendu, jusqu'au 1er novembre, les accouchements à la maternité du centre hospitalier de Vire, après de graves incidents intervenus faute de personnel.

Faute de personnel, la maternité de Vire sera fermée pour 4 mois

Des incidents graves à Vire

Suite à deux incidents, une inspection a été menée à la demande de l'ARS, « nous avons demandé qu'une inspection soit menée à la maternité par un professeur d'université-praticien hospitalier d'un CHU d'une autre région ».

Lors d'une césarienne, un gynécologue, aujourd'hui suspendu, a fait appel à son collègue pour éviter l'accident. La patiente a dû être transportée au CHU de Caen, en urgence.

En 2011, dans cette même maternité un décès s'est produit. « Après ce décès, deux praticiens de garde avaient été renvoyés et de nouveaux recrutements avaient eu lieu », explique l'ARS.

Le rapport d'inspection met en évidence des risques « liés à l'organisation et au fonctionnement actuel de la maternité ». Selon l'ARS, la maternité « ne dispose plus de la possibilité de se conformer à ses obligations de sécurité ».

Une suspension des accouchements

L'ARS a donc pris la décision de suspendre jusqu'au 1er novembre les accouchements de la maternité de Vire.

Comme l'explique l'ARS, « ce délai est donné à l'établissement pour recruter le personnel doté des compétences médicales et chirurgicales réglementaires afin que l'activité d'accouchement puisse reprendre dans de parfaites conditions de sécurité et de qualité ».

Les patientes vont êtres contactées pour être dirigées vers les autres maternités de la région, mais la prise en charge de ces dernières avant ou après leur accouchement dans le cadre de consultations de suivi est toujours possible.

Néanmoins, les onze sages-femmes sont inquiètes : « S'il n'y a plus d'accouchement, nous ferons peu de consultations pré et postnatales. Une femme qui attend un enfant ne va pas faire ses consultations à un endroit, pour accoucher ailleurs ».

Selon elles, le directeur n'aurait « pas vraiment envie » que « la maternité soit maintenue » en raison de son coût élevé.

Dossier complémentaire à cette actualité

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Suivez l'information récente sur les protection sanitaires qui sont proposées aux familles grâce aux centres de la Protection maternelle et infantile.

Publicité