Menu Search

Chambéry : des poches alimentaires contaminées tuent 3 nourrissons

Article publié le 07/01/2014 à 17:58

Suite aux décès de trois nourrissons début décembre 2013, le centre hospitalier de Chambéry est au cœur d’une enquête. Les poches alimentaires mises en causes dans ces décès ont été retirées de tous les hôpitaux.

Chambéry : des poches alimentaires contaminées tuent 3 nourrissons

3 décès de nourrissons au centre hospitalier de Chambéry

Les 6, 7 et 12 décembre derniers, 3 nourrissons sont décédés à l’hôpital de Chambéry. Ces derniers, placés dans le service de réanimation néonatale du centre hospitalier, étaient tous alimentés par perfusion avec les mêmes poches de nutriments.

Ces trois bébés, Chloé, Théo et Milie sont décédés plusieurs heures après la mise en place de poches alimentaires contaminées. Un quatrième enfant souffrait des mêmes symptômes que les 3 autres, mais il a pu être sauvé de justesse.

Les familles portent plainte

Les familles ont décidé de porter plainte pour homicide involontaire contre le centre hospitalier. Le père de Milie reproche à l’établissement d’avoir attendu qu’il y ait 3 décès et un 4e cas pour se rendre compte « qu’il y avait quelque chose de grave ».

Suite à ces plaintes, la vice-procureure du tribunal de grande instance de Chambéry Fabienne Moulinier a ouvert une enquête. Les parents attendent de comprendre ce qu’il s’est passé « pour que ça n’arrive plus jamais », explique Laurent, le père de la petite Chloé.

Les poches alimentaires retirées de tous les hôpitaux

Pour éviter que d’autres cas similaires se produisent dans d’autres hôpitaux, la ministre de la Santé Marisol Touraine a déclaré sur Europe 1 que « les produits semblables à ceux qui ont été utilisés à Chambéry » ont été retirés de tous les hôpitaux.

Elle a aussi précisé qu’une enquête administrative était en cours en plus de l’enquête judiciaire, car selon elle « c’est un accident gravissime qui justifie la mobilisation de toutes les autorités sanitaires ».

À l’heure actuelle, aucun responsable n’a été désigné, mais Guy-Pierre Martin, directeur de l’hôpital de Chambéry indique que l’établissement « assumera » si sa responsabilité est prouvée.

Image : Cour du château et Préfecture de Chambéry  (Wikimedia Commons - Florian Pépellin /Public Domain)

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Ce flux d'actualités consacré à la Protection Maternelle Infantile vous tient au courant du niveau de protection sanitaire dont vous pouvez disposer avec les centres PMI.

Publicité