Menu Search

Biberons : l'oxyde d'éthylène réservé aux plus fragiles

Article publié le 18/04/2012 à 15:11

Présentant un risque cancérigène négligeable, la stérilisation des biberons par l'oxyde d'éthylène, plus efficace, sera réservée aux seuls bébés fragiles, car nés prématurés ou immuno-déprimés.

Biberons : l'oxyde d'éthylène réservé aux plus fragiles

Un procédé de stérilisation plus efficace

Saisies par la direction générale de la santé (DGS), les autorités sanitaires françaises ont remis leur avis quant au procédé de stérilisation des biberons par l'oxyde d'éthylène (OE).

Présenté comme un gaz hautement cancérigène, l'oxyde d'éthylène est très largement utilisé dans les procédés de stérilisation de matériel médical car plus efficace que les autres procédés.

Dans les maternités, ce procédé est d'ailleurs de plus en plus utilisé, car il est le seul permettant d'obtenir des résultats de stérilisation correspondant aux normes et critères microbiologiques des services de néonatalogie (nourrissons plus fragiles et plus sensibles aux infections microbiologiques).

Chargés de définir à quel niveau ce procédé pouvait être dangereux, les experts de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), ont ainsi rendus leurs rapports ce vendredi 13 avril 2012.

Un risque jugé négligeable

Selon les différentes autorités, l'exposition réelle des nourrissons à l'oxyde d'éthylène reste assez négligeable de par les procédés employés.

"Des analyses ont été réalisées sur les biberons et tétines prélevés chez le fabricant et dans les établissements de santé. Les résidus d’oxyde d’éthylène sont indétectables dans tous les objets prélevés en établissements de soins à l’exception d’une tétine pour laquelle l’OE est à la limite de quantification", précise ainsi le communiqué officiel du ministère de la Santé.

Ainsi, "les mesures effectuées en établissements de soins ne mettent pas en évidence d’excès de risque".

Bien que le risque soit ainsi défini comme négligeable, les autorités jugent inutile le recours à la stérilisation à l'OE pour les biberons destinés aux nourrissons en bonne santé.

"Pour les nouveau-nés à terme et ne souffrant d’aucune pathologie, tous les biberons, tétines et nourettes, à usage unique ou non, répondant aux conditions d’asepsie requises pour un nouveau-né, peuvent être utilisés selon les habitudes de la maternité" indique le ministère, ajoutant qu'en "conséquence, les biberons stérilisés à l’oxyde d’éthylène n’ont pas à être utilisés".

Pas d'oxyde d'éthylène pour les nouveau-nés sains

En résumé, les procédés de stérilisation sans OE sont suffisamment efficaces quant le matériel est à destination des nouveau-nés en bonne santé.

La stérilisation à l'oxyde d'éthylène des biberons et "dispositifs utilisés pour l’administration de certains médicaments et le stockage de lait maternel" est donc réservée aux "nouveau-nés pris en charge en service de néonatologie (prématurés), ainsi que les nourrissons souffrant de pathologies graves avec un risque accru d’infection".

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les actualités vous informent au jour le jour des changements dans les lois qui déterminent la politique des centres de la Protection Maternelle Infantile.

Publicité