Menu Search

Avoir de gros bébés pourrait accroître le risque de cancer du sein

Article publié le 01/08/2012 à 14:57

Selon une étude américaine, publiée le 17 juillet dernier, le fait de donner naissance à un bébé de plus de 3,5 kg pourrait augmenter, chez la mère, le développement d’hormones responsables du cancer du sein.

Avoir de gros bébés pourrait accroître le risque de cancer du sein

Le poids d'un bébé pourrait influencer le cancer

Les chercheurs de l’université du Texas ont analysé les résultats de 2 études. La première a été réalisée sur 410 femmes suivies pendant 17 ans. Celles qui avaient donné naissance à des bébés de plus de 3,7 kg avaient 2,5 fois plus de risques d'avoir un cancer du sein.

Les auteurs de cette première étude précisaient néanmoins que les résultats montraient une association, mais pas un lien de cause à effet et encourageaient donc de nouvelles études.

La deuxième recherche consistait à mesurer plusieurs types de données comme les niveaux sanguins d'hormones œstrogène et anti-œstrogène ainsi que des facteurs de croissance identique à l'insuline chez 24 000 femmes.

Les analyses ont aussi pris en compte l'âge, le poids de la mère, l'âge des premières règles et de la ménopause. Les résultats ont montré que le poids des enfants à la naissance était un facteur lié au risque de cancer du sein.

Selon Radek Bukowski, auteur de l'étude, donner naissance à un bébé de poids élevé créerait un environnement hormonal durant la grossesse qui favoriserait le développement de la maladie plusieurs années après.

Des hormones en lien avec le cancer du sein

Les chercheurs expliquent que d'autres études avec des animaux ont suggéré que le nombre de cellules souches du sein, impliquées dans le développement du cancer, pouvait augmenter ou diminuer en réponse à l'exposition hormonale.

De plus, ils ajoutent que ces cellules pourraient garder une mémoire de l'exposition antérieure aux hormones. Selon Michaela Higgins du Massachusetts General Hospital Cancer Center à Boston le fait d'avoir des enfants avant 30 ans et de les allaiter pourrait protéger du cancer du sein.

Cette étude pourrait donc permettre de mieux dépister ce cancer chez les femmes « à risque » en leur proposant des mesures de prévention précoce, puisque ce cancer apparaît souvent plusieurs dizaines d'années après la naissance de l'enfant.

À propos des actualités

AlloPMI est site indépendant des centres PMI.

Les dispositifs de soutien administrés par la Protection Maternelle Infantile évoluent régulièrement, restez avertis de ces changements en général départementaux sur AlloPmi.

Publicité